Afficher un message
  #17  
Ancien 03/08/2018, 10h14
Avatar de Pouick
Pouick Pouick est déconnecté
Découvre le forum
 
Inscrit : June 2018
Gilde: Masculin
Messages: 19
Par défaut

Chapitre 12 : Danse écarlate


- Je pourrais leur fait pousser leurs cheveux, annonça Pete. Mais je ne suis pas sûr que cela soit efficace.
- J’hésite…
- Ha bon ? Ma gentille demoiselle pense qu’ils seront sensibles à une chevelure longdoyante ?
- J’hésite entre te laisser mourir bouffé dans d’atroce souffrance ou te tuer moi-même… Ca aura le mérite de me soulager avant de mourir à mon tour…
- Hmmm… choix cornélien effectivement… commenta le petit mage. Je préférerais ne pas mourir du tout en fait…
- GrbabREL !!
- RGRAAAA !!
- Ehhuuhaarrglll !!


Alystea se tourna vers les zombies.

- Vos gueules !!! On s’entend plus là.


La gnomette fut surprise de voir que tous les morts-vivant leurs tournaient le dos. Un zombie s’envola alors en l’air et retomba lourdement au sol, puis un autre s’envola avant de retomber au sol à son tour puis un autre et encore un autre.

- Euh… c’est toi qui fais quelque chose ? demanda Alystea à Pete.
- Oula non ma gnome madame, c’est au-delà de mes compétences.
- Ca, je te crois…
- Regarde ! Je crois apercevoir quelque chose, dit le mage en pointant une direction du doigt.


Un petit être aux larges épaules et à la chevelure dense et rougeâtre se profila au travers des zombies. Il semblait tourbillonnait au milieu d’eux et les envoyer valser un à un à l’aide de deux gros maillets.

- Qu’elle est cette chose ? se questionna la petite gnome.
- Je ne suis pas sûr, un gobelin ? s’interrogea le mage à son tour.
- Nan c’est vert un gobelin. Je pencherai pour un Kobolt peut être ?
- Non pas possible cette chose est aussi large que haute, retorqua Pete.
- Ouais mais c’est rouge, fit constater Alystea.


La petite chose se battait avec furie et ardeur, elle balaya un à un les derniers morts-vivants, parfois en les renversant pour ensuite écraser leur tête, parfois en fracassant directement leurs têtes d’un bond.

Il ne resta plus qu’un zombie rampant, la furie aux cheveux rougeâtres, s’avança doucement vers lui. Elle tendit son arme et la relâcha juste au-dessus de la tête du mort-vivant.

Le bourreau reprit ensuite son arme dont une partie était encore enfoncée dans le crane du zombie. La plupart des longs cheveux rouges de la furie couvraient son visage. Elle s’avança doucement en trainant ses armes au sol vers les deux gnomes.

- Je… je… dois avouer que j’ai peur… confessa le petit mage. Je crois que je préférais les zombies, ma gente madame…
- T’as pas un sort qui pourrait nous aider, autre que faire pousser des cheveux, demanda Alystea.
- De la magie… ca serait dangereux…
- Je croyais que tu étais le Pete magique.
- Justement, j’aimerai éviter de devenir le Pete tragique.


La furie s’arrêta à quelques mètres, d’un grand mouvement de tête, elle remit sa coiffure en place découvrant ainsi son visage.

- Une naine ? s’étonna Pete. Quelle beauté…
- Vous n’êtes pas blessé les enfants ? demanda la naine d’une voix extrêmement douce.
- Des enfants ?? Où tu vois des enfants toi !! réagit agressivement Alystea.
- Où sont vos parents ?


Les yeux de la naine s’arrondirent subitement de peur.

- Mais, mais attendez… ca se trouve…


La petite personne se rua sur les cadavres des zombies et souleva leurs têtes une à une.

- Ca se trouve je les ai tué !!! Nonnnn !!! Je suis horrribbbllleee !! Vos parents sont où !! Où ?? Je ne les trouve pas !!


La naine farfouilla dans les cadavres de plus en plus paniquée.

- Naaannnn !! Pardonnez moi !! Je ne pensais pas que…
- Mais puisqu’on te dit qu’on n’est pas des enfants, interrompit Alystea. On est des gnomes.


La guerrière arrêta ses recherches.

- Ha… je me disais aussi que vous étiez petit pour des enfants.
- Te signale que t’es pas beaucoup plus grande que nous, rétorqua la gnomette.
- Si vous n’êtes pas des enfants alors, qui êtes vous ?
- Moi c’est Alystea et lui c’est…


Une musique sortit de nulle part s’éleva.

- Et merde… lâcha la gnome.


Le petit mage commença à chanter.

- On m’appelle, le Pete magique, loin d’être léthargique.
- Je chevauche mon balai, apporter mes … ARRGGGGHHHH !!


La naine venait de ratatiner son poing contre la tête du petit mage qui s’écroula.

- Haaaaa !!! Pardon, pardon !! s’excusa t elle. C’est que … je déteste la musique, cela me rend violente.
- Toi, je t’aime bien, sourit Alystea.

Dernière modification de Pouick, 03/08/2018 à 10h18
Répondre en citant
L'utilisateur suivant remercie Pouick pour son message :