Shakes & Fidget - France  

Revenir en arrière   Shakes & Fidget - France > Espace de la Communauté > RPG

Répondre
 
Outils du sujet Affichage du sujet
  #11  
Ancien 12/01/2013, 21h49
Avatar de Harry
Harry Harry est déconnecté
Prend confiance
 
Inscrit : October 2010
Lieu: Arles (13)/Montpellier(34) ^^
Messages: 46
Par défaut Retour vers le futur antérieur du prétérit

PARTIE 3:

Quelque chose pourtant clochait : Il faisait jour alors que nous avions pris le champignon vers midi. Logiquement on aurait dû atterrir à minuit pile. Je fis part de ma remarque à Morbek.

-Ecoutes, j’ai toujours pas compris comment Nor a été accepté à l’école des sourciers alors quand à connaitre le fonctionnement de vulgaires champ…Et regarde un peu par là, c’est nous ?

Oui c’était nous. Attrapés par la peau du cou par un garde aux bottes couvertes de vomi et se dirigeant vers la prison.

-C’est encore plus vexant vu d’ici.

-Oui et dire que l’on aurait pu éviter tout ce bazard si on avait pas suivi le nain dans sa tentative d’évas…Oh Morbek l’idée de fouuu !!!

-On va jouer aux charades avec eux ?

-Non crétin. Le vieux a bien dit de ne s’occuper que du deuxième degré d’inspection hein ?

-Infeption Kaizer.

-Peu importe. Cela suppose que l’on ne doive agir que sur les Morbek et Kaizer qui ont déjà remonté le temps, autrement dit ceux qui sont en taule.

-Probablement ça me semble élémentaire mon cher.

-Et bien voici mon plan. On entre dans la prison déguisé en prétextant une visite pour nos sosies et on tue le nain comme ça pas de nain pas de plan, pas de plan, pas d’évasion.

-Et pas d’évasion…et bien pas d’évasion! Mais c’est absolument gé-nial !

La supercherie marcha à merveille : Un nœud rose dans mes cheveux et une canne en bois pour Morbek. Le garde nous emmena à notre cellule.

-Je m’appelle Michel Scooph..chut le garde !

-De la visite pour vous les deux nases. Le nain tu recule.

Le garde nous laissa seul face à notre passé, la porte ouverte. C’est à ce moment-là que je sorti un long couteau et embrochai le cœur du nain devant la stupéfaction de nos doubles. Je n’entendis qu’un cri aigu, surement Morbek, et ce fut le noir total. A mon réveil, un lieu familier : le fond d’un puits. Pas de doutes, le soleil matinal le prouvait, nous étions revenus à notre point de départ. Je retrouvai Morbek au même endroit, vêtu cette fois-ci et sans la fouine.

-Qu’est-ce qui s’est passé ? Tu crois qu’on s’est fait chopé ?

-Tu te rappelle de tout ?

-Si tu parles de l’infeption oui mais toujours aucun souvenir de la nuit à la taverne.

-Bon on va voir directement le vieux !

L’homme en question était toujours au même endroit sombre et désert.

-Les guitaristes sont dans le grenier ! Ça y est j'ai compris ce qu'il voulait dire.

-Ah je savais bien que vous y arriveriez mais je vous dois une explication cruciale. Vous avez créé en tuant le nain un paradoxe temporel. En effet si vous tuez le nain vous restez en prison. Si vous restez en prison vous ne pouvez pas remonter le temps pour tuer le nain donc vous vous évadez et vous pouvez à nouveau tuer le nain. C’est une boucle infini qui, après quelques répétitions a complètement bouleversé le continuum espace-temps et a tout bonnement annulé cette branche de l’histoire. Vous revoici donc au point de départ. Je vous redonne ces deux champignons pour que vous puissiez à nouveau tenter de vous empêcher de commettre l’irréparable. Arrivez à la taverne dès que possible et mettez vos doubles en lieu sûr. Si tout va bien ils disparaîtront à l’aube et vous pourrez prendre leur place dans le temps et arriver à l’heure chez votre patron.

-Vous n’avez jamais soif à force de parler autant ? Et vos champignons sont foirés mon vieux. Ils nous ont fait remonter au moins quinze heures en arrière.

-Il a là aussi une explication très rationnelle. Figurez-vous que…arrrgggg

L’infarctus eut raison de ses explications. C’est donc après avoir fouillé dans les poches du vieux, à nos risques et périls tant la viscosité était dense, que nous pûmes manger nos champignons. Nouveau bond dans le temps et cette fois-ci nous arrivâmes dans une boucle temporelle connue.

-Ne vomi surtout pas Kaizer ou on va aller en taule !

-Je n’en ai pas l’intention. Je ne me suis même pas évanoui, l’habitude je pense.

Le garde passa sans nous prêter attention.

-Bon, direction la taverne !

21h30.

L’ambiance battait son plein aux « quatre balayettes » mais Harry et Morbek numéro un semblaient sobres.

-Oh ça y est je me souviens ! On en est au premier verre on est en train de parler du nez de Moppins et des dents de Toblérone.

Mieux déguisés que jamais, nous entrâmes et nous nous joignîmes à nos compères.

-Oh regarde, un arbre qui parle ! dit le Morbek du passé.

-Ahah oui et là ce ne serait pas le sosie du joueur du gravier ? Le mec qui s’énerve contre les vieux hologrammes elfiques censés divertir les gamins.

Je jetai un regard à la chemise à fleur jaune et verte de Morbek tandis que j’ajustai la feuille de chêne dans mes cheveux.

-Prenez un verre avec nous c’est nous qui payons ! Garçon !

Un seul verre pour nous, nous fûmes raisonnables mais nos ancêtres d’un jour ne tinrent pas longtemps avant de devenir très influençables et ce fut un jeu d’enfant de les sortir de ce lieu maléfique avant même minuit.

-On les enferme chez moi en attendant ? C’est le plus prêt de l’impasse, je te rappelle qu’on doit aller dire que les « violonistes sont dans la cave » au vieux sorcier avant deux heures.

-On lui dit aussi qu’il va clamser dans moins de douze heures ?

-Non surtout pas sinon il ne voudra pas nous aider dans le futur. Enfin, dans notre passé mais dans leur futur à eux. Oh et puis zut ouvre moi la porte pendant que je les tiens.

-Un chien vaut mieux que deux tu-les-rats *hips*

-Jean Pierre qui roule Foucault ça mousse, ahah ta compris ? Faut que ça mousse mais j’ai dit Foucault parce que…heuu ben jviens de l’inventer en fait hi*hips*.

1h00.

-Attachés au lit, bâillonnés, allongés et recouvert d’un drap. Pourvu que ça fasse l’affaire.

-J’espère aussi. Tiens voilà le vieux.

-Les violonistes sont dans la cave !

-Quequeqouaaaa ? Je vais crever dans exactement dix heures et cinq minutes d’un infarctus du col de l’humérus pendant que je vous explique comment faire pour sauver votre nuit ? Ah ben merci de la nouvelle je vais bien dormir je sens. Bon ben…puisque je vais crever autant vous aider comme ça vous n’aurez pas à venir me voir et je garderai la vie sauve. Bon dieu pourquoi j’ai pas fait psycho comme mon frère au lieu de m’emm..quiquiner avec la quantique…Adieu j’espère, je vous conseille de ne pas trop laisser vos sosies tout seuls.

-J’ai effectivement un mauvais pressentiment là. On ferait bien de rentrer au plus vite.

Le sprint le plus rapide de ma vie. Maison intacte. Porte toujours fermée. Morbek et Kaizer toujours là, sous les draps et attachés, apparemment endormis.

-On l’a échappé belle. On a plus qu’à attendre l’aube. Fastoche.

Oui fastoche. Je décidai de regarder par la fenêtre pour voir si le soleil ne daignait pas se lever à 2h du matin pour une fois. Pas de soleil. Par contre je distinguai nettement au clair de lune la centaine d’orcs en train de charger droit sur la ville à travers champs…Les Néowu de l’école des sourciers gentiment libérés par Morbek la veille.
__________________
"Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans l'avenir."

W.Churchill

Rp solo: http://forum.sfgame.fr/showthread.php?t=11562
Répondre en citant
L'utilisateur suivant remercie Harry pour son message :
Répondre

Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé

Navigation du forum


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 07h58.


Propulsé par vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright © by 'Playa Games GmbH'