Shakes & Fidget - France  
  #11  
Ancien 04/04/2014, 09h05
aloeille aloeille est déconnecté
Découvre le forum
 
Inscrit : January 2014
Messages: 16
Par défaut

Un traineau auquel étaient attelés des rennes, conduit par un bonhomme à la barbe blanche tout habillé de rouge glissait dans sa direction. Quand il fut assez proche de lui, Touriste sauta dans le traineau, bousculant au passage le bonhomme et l'envoyant valser dans la neige,

Se trouvant maintenant en possession d'un moyen de transport, il lança son attelage à vive allure en direction d'un défilé creusé dans la montagne voisine. Une fois le défilé franchi, les rennes ralentirent, puis refusèrent carrément d'aller plus loin,

Une région désertique peuplée de cactus géants sur laquelle régnait un soleil de plomb s'étendait devant les yeux de notre intrépide aventurier*. Consultant sa carte il s'aperçut qu'il n'avait parcouru que le tiers du chemin le séparant du trésor,

Bien qu'obligé de se déplacer à pied, il fit confiance à sa bonne étoile et se lança dans la traversée du désert.
Répondre en citant
L'utilisateur suivant remercie aloeille pour son message :
  #12  
Ancien 04/04/2014, 21h46
aloeille aloeille est déconnecté
Découvre le forum
 
Inscrit : January 2014
Messages: 16
Par défaut

Trés vite il fut en nage. Il s'arrêta à l'ombre d'un cactus pour se reposer, ouvrit le baluchon que lui avait donné Okunid. Il découvrit avec stupéfaction une tenue de parfait aventurier. Il abandonna sans regret son imposante armure, son bouclier ainsi que son épée et revêtit un bermuda ,une chemise hawaienne et se chaussa de baskets. Passant autour de son cou l'appareil photo qui accompagnait ces vêtements, il se mit en quête d'un puits pour y étancher sa soif.

Non loin de là une oasis lui tendait les bras, et c'est presque en courant qu'il y parvint. Le puits hélas était gardé par un bonhomme mal vêtu, armé d'un fusil qui lui tendit une pelle.

- creuse et tu auras de l'eau, dit l'inconnu.
- creuser, où ça?

L'homme fit un geste vague désignant le désert environnant.

- où tu veux, y a d'la place.
- je cherche quoi?
- des vestiges d'avant le grand chambardement.

Touriste ouvrit de grands yeux.

- tu débarques d'où mon vieux ? demanda l'homme.
- du château des Spartiates.
- j'connais pas. Mais si tu es ici c'est pour creuser, alors creuse. Prends ta pelle, rapporte d'la feraille, des planches ou tout autre objet qui nous sera utile.
- utile à quoi?
- à fortifier la ville, là-bas derrière la dune. Ils se préparent ils viendront cette nuit chuchota l'homme.

Pinaise se dit Touriste, j'suis tombé sur un fou. Cependant il avait saisi dans ce discours incohérent qu'il fallait creuser pour avoir une ration d'eau. Il s'empara de la pelle et partit creuser dans le désert à la recherche de tout objet susceptible d'intéresser l'homme.

Pendant qu'il s'échinait ainsi, à quelques dunes de là, elle se préparait.

Assise devant son miroir sans tain, elle se maquillait.

Elle teinta de rose ses pommettes sans chair,souligna ses orbites sans yeux d'une touche de blush, s'appliqua tout particulièrement à dessiner deux arcs parfaits de son plus beau rouge, autour de ses dents jaunes et déchaussées.

Elle déposa sur son crâne chauve une perruque flamboyante aux
longs cheveux bouclés. Sa toilette macabre était presque terminée. Elle para ses longs doigts décharnés de bagues précieuses. Elle redressa son buste creux, rajusta d'une main négligente une bretelle qui glissait le long de sa clavicule aux os apparents. Elle se leva.

Encombrée d'une multitude de jupons, sa démarche se voulait fluide, alors que le frou-frou soyeux de sa longue robe ne parvenait pas à dominer le bruit de ses os qui s'entrechoquaient à chaque pas. Son escorte de goules et divers nécromants l'entouraient et la protégeaient.

Quand elle parut aux yeux de son armée de morts-vivants, la main appuyée sur le manche d'une faux à la longue lame recourbée, tachée de sang, c'est une ovation qui l'acclama. Des milliers de voix scandaient sans fin son nom " La Liche!"

Elle renversa la tête en arrière, le poing levé vers le ciel, elle éclata d'un rire grinçant.

Lorsque le soleil baissa à l'horizon, elle prit place sur un char trainé par de squelettiques chevaux, et donna le signal du départ.

Inconscient du danger, ayant rempli sa tâche, Touriste savourait les dernières gorgées d'une eau tiède et fadasse. L'homme était parti, il ne l'avait pas accompagné, préférant dormir à la belle étoile. Il s'interrogea sur l'origine de ce nuage de poussière qui s'élevait là-bas, mais n'eut pas le temps de fuir. Déjà il était prisonnier de cette armée de morts-vivants.

Mené devant leur souveraine, il entendit le verdict tomber " La Mort", il eut beau se débattre, crier qu'il était roi en son pays, rien n'y fit. Il se souvint alors des derniers mots d'Okunid, et lança dans un cri désespéré KAMEHAMEHA!

Très loin à l'horizon un point noir apparu dans le ciel. Il se déplaçait plus vite que la lumière, le point grossit et devint un homme arborant une barboteuse bleu et une longue cape rouge. L'homme dans un geste vif attrapa Touriste par le col de sa chemise à l'instant où la faux s'abattait sur notre aventurier et l'emmena dans les airs.

Ils survolèrent tout le désert, et parvinrent aux confins d'une forêt luxuriante. C'est là que l'homme déposa Touriste.
Répondre en citant
L'utilisateur suivant remercie aloeille pour son message :
  #13  
Ancien 27/04/2014, 21h02
aloeille aloeille est déconnecté
Découvre le forum
 
Inscrit : January 2014
Messages: 16
Par défaut

L'individu était déjà reparti avant que Touriste ne puisse lui exprimer sa gratitude.

Un nouveau défi attendait le noble guerrier : traverser cette forêt qui à priori paraissait impénétrable.

Il se gratta l'oreille gauche, signe chez lui d'une réflexion intense et opta pour une petite sieste afin de se remettre de ses émotions. La journée était bien avancée quand il se réveilla. Il s'étira, roula des épaules qu'il avait fort endolories pour avoir dormi à même le sol et se mit en quête d'un passage dans toute cette verdure . Il finit par trouver une trouée sans doute due au passage de quelque animal, et pénétra dans la forêt.

A première vue sa marche ne serait pas aisée.Il enjamba des racines enchevêtrées. Des plantes rampantes ou grimpantes aux arborescences folles tapissaient le sol et s'accrochaient à ses vêtements. Les branches feuillues des arbres arrêtaient la lumière si bien qu'il se déplaçait dans la pénombre. Une chaleur humide régnait en ces lieux. Il avançait lentement accompagné par le bourdonnement incessant des insectes qu'il écartait de la main. N'ayant pas d'arme , il ramassa une branche qui lui parut assez solide pour faire office de massue.

Alors qu'il cherchait à s'orienter, il entendit une course précipitée dans les fourrés. Sa massue à la main, il se tint sur le qui-vive. L'animal qui surgit devant lui était un gigantesque gorille. Son arme lui parut bien dérisoire vis-à-vis de la taille de son imposant adversaire, mais bravement il fit face.
L'animal se frappa la poitrine :

- Kong King! Kong King! criait-il, menaçant.

Il balaya la massue d'un coup de main rapide, s'empara de la jambe de Touriste, le souleva en l'air. Le tenant au-dessus de sa tête, le gorille ouvrit une bouche aux crocs démesurés, s'apprêtant à gober notre ami.
Touriste pensa sa dernière heure venue. Il lança d'une voix étranglée - Kaméhaméha!

Un cri lui répondit :

- AhouhaiiAhouAhouiiaHAaaaaaaaaaaaaa!
Répondre en citant
L'utilisateur suivant remercie aloeille pour son message :
  #14  
Ancien 21/07/2014, 16h06
aloeille aloeille est déconnecté
Découvre le forum
 
Inscrit : January 2014
Messages: 16
Par défaut

La tête en bas à plusieurs métres au-dessus du sol, la situation de notre ami Touriste se révèlait des plus inconfortables. Il avait beau se tortiller il ne pouvait atteindre le singe qui le maintenait captif.

Le cri se répéta.

- AhouhaiiAhouAhouiiaHAaaaaaaaaaaaaa!


Le grand gorille dressa l'oreille, grogna, scrutant les abords de la forêt. Une envolée d'oiseaux multicolores au dessus des arbres indiquait la progression de l'intrus qui criait. il se rapprochait de nos deux protagonistes.

Le singe se campa solidement sur ses pieds et se désintêressa totalement de notre brave guerrier qu'il laissa choir. Fort heureusement pour notre ami, il atterit en douceur et sans grand dommage sur le sol. Ne pensant qu'à sa survie il rampa dans les hautes herbes et se réfugia sous un bosquet de plantes à larges feuilles. C'était précaution inutile, l'animal ne lui prêtait plus attention car un nouvel adversaire s'offrait à lui.

Un homme monstrueusement musclé, entièrement nu à l'exception d'un string en dentelle rose qui dissimulait sa virilité se balançait au bout d'une liane. Avec agilité il se laissa tomber aux pieds de l'animal. Il remit en place d'un geste gracieux une méche de cheveux qui s'était échappée du catogan qu'il portait sur la nuque. Et armé d'une fronde se mit à bombarder de noix de coco le grand singe.Quand sa provision de munitions fut épuisée, et comme le singe ne paraissait pas vouloir abandonner le combat, l'individu s'écria

- MONUMENTALE ERREUR!!!!!!!

Il dégaina l ' AK-47 qu'il portait en bandoulière et se mit à tirer dans tous les azimuts. Le gorille eut un dernier geste comme pour dire "pouce" et s'en fût tête basse dans la forêt toute proche.

L'homme se rapprocha de Touriste, le saisit d'une poigne ferme pour le remettre sur ses pieds. Pointant son index vers sa propre poitrine il dit :

- Mouahhhhhhhh, Alex du 63 dit SchwarzyKhan

-Touahhhhhhhhhhh? ajouta-t-il pointant l'index vers la poitrine de Touriste......

Cet homme s'exprimait dans un idiome inconnu de Touriste, ce dernier eut un geste de dénégation. Cependant SchwarzyKhan recommença le même discours en prenant soin d'articuler chaque mot. Comprenant que Touriste était incapable de lui répondre, il lui tapa sur l'épaule et lui indiqua la direction à suivre pour sortir de la forêt.

Dernière modification de aloeille, 21/07/2014 à 16h08
Répondre en citant
L'utilisateur suivant remercie aloeille pour son message :
  #15  
Ancien 12/08/2014, 01h23
aloeille aloeille est déconnecté
Découvre le forum
 
Inscrit : January 2014
Messages: 16
Par défaut

Mû par la curiosité notre voyageur qui n'avait rien d'intergalactique s'engagea dans la direction indiquée. Le paysage changeait, les arbres se raréfiaient. Des ilôts de terre sablonneuse où poussaient des ajoncs jaunâtres séparés par des bras d'une eau couleur chocolat, s'étendaient à perte de vue. Alors qu'il scrutait les environs pour trouver un moyen de traverser cette étendue marécageuse, l'attention de Touriste fut attirée par une forme sombre qui se déplaçait très rapidement sous la surface de l'eau. Ce n'était qu'un énorme poisson qui s'échoua à ses pieds.

- j'suis pas un poisson, mais un mammifère , entendit-il.

Ainsi le poisson parlait! c'était quoi cette embrouille pensa notre aventurier.

-j'suis Slipper le dauphin. Ma maîtresse Moby, la Sorcière Blanche, a connecté nos deux esprits ensemble. Elle m'a chargé de te retrouver et de t'amener à elle. T'en as mis du temps pour arriver jusqu'ici, ça fait des plombes que je t'attends.J'vois pas ce qu'elle a pu te trouver pour exiger ta présence sur le champ.

- eho les filles y a du boulot pour vous!

De l'écume blanche qui surmontait l'eau par endroit, surgit une douzaine de femmes à la longue chevelure, dont les tuniques diaphanes dissimulaient à peine les formes voluptueuses, Touriste en fut tout ébahi.

- ferme la bouche lui souffla le dauphin, t'as l'air idiot.

le dauphin s'adressa aux jeunes femmes

- vous me le nettoyez, vous le ferez manger, ensuite je m'occuperais de l'emmener là où il doit aller......Déposant une sacoche dont l'anse lui encerclait le cou, il poursuivit

- voici les effets dont vous le vêtirez.
Répondre en citant
  #16  
Ancien 19/08/2014, 01h58
aloeille aloeille est déconnecté
Découvre le forum
 
Inscrit : January 2014
Messages: 16
Par défaut

Au claquement des doigts de l'une des femmes, une baignoire aux allures de coquillage apparut, remplie d'une eau chaude et parfumée dans laquelle Touriste se glissa avec un soupir de satisfaction. Savonné jusqu'à en avoir la peau rouge, la barbe soigneusement taillée, les cheveux coupés de frais et débarrassés de la multitude de parasites qui lui provoquaient des démangeaisons désagréables, Touriste se sentait un autre homme quand il sortit de son bain.On lui fit enfiler un justaucorps de laine douce puis une armure si légère qu'il ne put croire le dauphin dont la voix résonnait dans sa tête " l'armure tissée par Pénélope pour son époux Ulysse, à partir de la soie d'araignées très rares que l'on trouve uniquement en Ithaque, particulièrement résistante, nul projectile qu'il soit magique ou physique ne peut la transpercer.Les Dieux t'aiment Touriste, poursuivit le dauphin, Athéna t'offre son bouclier pour te protéger, et Poséidon son trident.
Répondre en citant
Répondre

Outils du sujet
Affichage du sujet

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé

Navigation du forum


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 19h16.


Propulsé par vBulletin® version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française par vBulletin-Ressources.com
Copyright © by 'Playa Games GmbH'